LES 3 CINEMAS D'ENGHIEN DANS LES ANNEES 50

 

LE CINEMA HOLLYWOOD
21 rue Général de Gaulle

 

 

LE CINEMA PALACE
38 rue Général de Gaulle

 

 

LE CINEMA PATHE
ou
CINEMA DU LAC
50 rue Général de Gaulle

 

     


DES FILMS DES ANNEES 50

Quelques films Français

Le petit monde de Don Camillo
Casque d'Or
Jeux interdits
Le salaire de la peur
Les vacances de Mr Hulot
Le beau Serge, considéré comme le premier film de la Nouvelle Vague.

Sans oublier Eddie Constantine alias Lemmy Caution, célèbres séries B.

Quelques films italiens

Stromboli
La Strada
Il bidone
Le pigeon

Quelques films américains

The African Queen
Sueurs froides
L'Homme tranquille
Chantons sous la pluie
Le train sifflera 3 fois
Tant qu'il y aura des hommes
L'homme des vallées perdues
La fureur de vivre
Certains l'aiment chaud
Ben Hur
Graine de violence, dont le sujet est toujours d'actualité avec
Bill Haley et ses Comets qui interprètent "Rock around the clock".

En 1953, la Tunique, premier film en Cinémascope

 


 


Le cinéma
 Hollywood
Lire la suite

Le cinéma Palace,
Un couloir à ciel ouvert, avec les photos du film puis une cour. (le lieu de rendez-vous des fumeurs à l'entr'acte). Il y a 2 entrées, une à droite, une à gauche. Bien sûr, il y a un balcon. J'ai en mémoire une ambiance de couleurs bordeaux.
Fin de la décennie, le Palace changera de nom pour Le Français
 

Le cinéma Pathé ou Cinéma du Lac, se cache, au bout d'un chemin en pente, au 50 rue du Général de Gaulle. Pas de balcon. Il me semble que les sièges étaient bleus.
C'est un peu le cinéma des séries B. (Claude n'est pas d'accord).
Monique me rappelle que les jours de fortes pluies, il y a risque d'inondation.
Claude (encore lui) se souvient d'une démonstration de catch avec un célèbre boxeur reconverti Robert Charron. La séance a, parait-il, un peu dégénéré ... réel débordement  ou mise en scène ?

Monsieur Condroyer possède le Palace et le Cinéma du Lac

Pour les trois :
En première partie, un documentaire puis les actualités
 A l'entr'acte, Publicité Jean Mineur, Balzac 00 01. C'est l'époque des "réclames" : "dents blanches, haleine fraîche, dentifrice Colgate".

Les ouvreuses commencent à arpenter les allées avec leur panier accroché au cou : "Bonbons acidulés, pastilles de menthe, esquimaux Glacés". Au cinéma du Lac, il y avait les esquimaux "Bamboula"
Puis un dessin animé et/ou un rideau de publicité pour des commerces locaux.

Le dimanche,  deux séances 14 et 17 heures. Le samedi soir également 2 séances  : 19.30 heures et 22.30 heures.

Fin des années, le garage Alrol cède la place au Cinéma Le Floride qui s'appellera ensuite Le Marly

Retour Rue du Général de Gaulle

 


Ticket de cinéma

 


La fameuse Publicité
Jean Mineur
apparaît pour la 1ère fois
en Avril 1952

ACCUEIL

PLAN DU SITE

REMERCIEMENTS